Luc Baba

Une douzaine de romans, du théâtre, des nouvelles, de la poésie et des chansons, voilà pour mon chemin artistique. Comédien, slameur (finaliste à Paris d’un tournoi international), je destine l’essentiel de ma poésie à l’oralité. J’ai chanté Brassens, Ferré et Brel. Le spectacle « Brel, ça va. », en compagnie de Christine Bruno et Jean-Marie Dzuba, fut d’ailleurs l’un des points d’orgue du festival de Stavelot en 2004. L'automne prochain, nous reprenons la route avec un hommage à Brel et Barbara. Professeur d’anglais à mi-temps, j’ai créé plusieurs spectacles avec des adultes en réinsertion. J'ai signé deux biographies pour enfants, publiées à Paris chez à dos d'âne, l'une consacrée à Chaplin, l'autre à Brel. Mais c’est en romancier que je me définis. Prix Pages d’Or en 2001 dès mon premier roman (« La Cage Aux Cris »), finaliste du Prix des cinq continents avec « If », et trois fois finaliste du Prix de la Jeune Critique, je publierai fin 2013 un nouvel opus intitulé "les sept meurtrières du visage".

Bibliographie: 

La cage aux cris (Ed. Luce Wilquin) sept.2001 ( Prix Pages d’or ) De la terre et du vent (id.) sept.2002 L’eau claire de la lune* (id.) sept.2003 - Le marchand de parapluies (id.) sept.2004 - Les écrivains n’existent pas (id.) fév. 2005 - If ** (id.) sept.2005 - Clandestins (Labor – zone J) jan. 2006 - Monsieur l’ours (Luce Wilquin) avril 2006 - Comme sur des roulettes (Averbode) fév. 2007 - La petite école Ste rouge* (Luce Wilquin) sept.2007 - Tout le monde me manque* (Luce Wilquin) sept.2008 - Les aigles ne tuent pas les mouches (Th.Magnier) oct.2011 - Les sept meurtrières du visage ( Luce Wilquin ) sept.2013 - Le mystère Curtius ( Luc Pire ) oct.2013

classement alpha: