Gaël Faye & Emanuel Bergmann à Liège

 
Rencontre unique à Liège avec les auteurs Gaël Faye et Emanuel Bergmann lauréats de L’Euregio lit 2018 ! Le 28 février prochain à l’Espace Georges Truffaut.
 

L’Euregio lit ! 

Prix littéraire des 2018 des lycéens de l’Euregio… est un projet du réseau des Bibliothèques de l’Euregio sous l’égide de la Bibliothèque Chiroux, de la Bibliothèque municipale d’Aix-la-Chapelle, de la Médiathèque de la Communauté germanophone de Belgique (Eupen), du Centre Céramique de Maastricht, en coopération avec l’Université de Liège, la Maison des Langues (Liège) le Bureau de litt érature de l’Euregio-MeuseRhin et EuregioKultur e.V L’Euregio lit vous invite à découvrir la littérature d’aujourd’hui, à échanger avec d’autres lecteurs et à rencontrer les auteurs, par-delà les frontières linguistiques et géographiques.  
 
 
LES AUTEURS
 
Gaël Faye
Franco-rwandais, Gaël Faye est auteur compositeur interprète de rap. Aussi influencé par les littératures créoles que par la culture hip hop,  il sort un album en 2010 avec le groupe Milk Coffee & Sugar (révélation Printemps de Bourges). En 2013 paraît son premier album solo,  Pili Pili sur un Croissant au Beurre. Enregistré entre Bujumbura et Paris, il se nourrit d’influences musicales plurielles : du rap teinté de soul et de jazz, du semba, de la rumba congolaise, du sébène… Petit paysest son premier roman. (texte de la maison d’édition)
 
Le Petit pays de Gaël au Éditions Graset
En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel  voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français… 
 

Emanuel Bergmann 

Est né en 1972 à Sarrebruck, en Allemagne. Après son lycée, il s’installe à Los Angeles pour étudier le cinéma et le journalisme. Passionné par la magie du grand écran, il a travaillé pour différents studios de cinéma, compagnies de production et éditeurs indépendants. Il partage actuellement son temps entre enseignement, traduction et écriture. Son premier roman, Max et la grande illusion, a été un best-seller en Allemagne et s’est vendu dans une dizaine de pays.
 
Max et la grande illusion aux Éditions Belfond
Prague, 1934. Mosche Goldenhirsch, fils de rabbin, mène une existence bien triste et bien monotone. Sa mère adorée vient de mourir et les relations avec son père sont de plus en plus houleuses. Quand un cirque débarque à Prague, il décide de se lancer dans l’aventure et de suivre la troupe. Mosche se voue corps et âme à sa nouvelle passion et apprend toutes les ficelles du métier avec son maître, l’Homme demi-lune. Il rêve aussi à la très belle assistante, Julia… Et de fil en aiguilles, Mosche Goldenhirsch devient le Grand Zabbatini, ce magicien que tout le monde veut voir, Adolph Hitler y compris…
Los Angeles, 2007. Max Cohn a 11 ans et sa vie vient de basculer : ses parents vont divorcer. Le jeune garçon est effondré, surtout qu’il est persuadé d’être responsable du drame. En fouillant dans les vieilleries de son père, il tombe sur un CD du Grand Zabbatini et découvre son célèbre tour : « le sortilège de l’amour éternel ». Max en est sûr, seul un magicien peut faire des miracles et réparer l’irréparable, alors il part à la recherche de celui qui représente son dernier espoir…
 
 
 
Mercredi 28 février à 18h
Espace Georges Truffaut, Av. de Lille 5 4020 Liège
-